Réorientation : Camille, étudiante en horticulture [suite aux Semaines de la réorientation]


Réorientation : l’exemple de Camille, étudiante en horticulture

1- Quand avez-vous changé de formation ?

J’ai intégré la formation du BTSA Productions Horticoles la première semaine du mois de décembre 2017.

2- Qu’est-ce qui vous a motivée pour passer de la licence Sciences de la Vie à un BTSA Productions horticoles ?

Au cours des premiers mois en première année de licence Sciences de la Vie, je me suis rendue compte que j’avais beaucoup de difficultés. De plus, les débouchés proposés ne me correspondaient pas et avant d’être professionnalisant, ce diplôme demande 3 années d’études pour la licence pro et 5 pour un master. Après l’obtention du BAC S, la faculté des Sciences et Techniques était pour moi une issue de secours et cela m’a permis de prendre un temps de réflexion afin de trouver dans quel secteur je voulais travailler plus tard.

Plusieurs jobs comme saisonnière pour la cueillette des pommes, ouvrière arboricole et serveuse m’ont permis de découvrir que j’aimais beaucoup le travail demandé au sein du verger. C’est pourquoi je me suis finalement orientée vers le BTSA Production Horticole.

3- Qu’appréciez-vous particulièrement dans cette nouvelle formation ?

C’est une formation où l’on est encadré par les professeurs, cela apporte une certaine motivation, une forme de soutien pour ne pas décrocher.

Ce sont des études courtes (2 ans) qui comprennent 10 semaines de stage principal (qui ont déjà débutées) et 3 semaines de stages complémentaires, réparties le long des deux ans. De ce fait les cours théoriques sont mis en pratique lors de ces stages. On se rend mieux compte des différents aspects d’une exploitation, ses atouts, ses contraintes, les améliorations apportées ou les projets d’améliorations. On « a un pied » dans le monde professionnel et je trouve cela rassurant.

C’est une formation professionnelle.

4- Par quoi avez-vous été surprise dans ce nouvel environnement ?

Par le nombre d’étudiants dans ma classe, nous sommes seulement 17. C’est un point positif car nous pouvons poser plein de questions auxquelles les professeurs prennent le temps de donner des réponses.

5- Quels projets avez-vous pour l’après-BTSA ? Que souhaitez-vous faire ?

Je souhaiterais travailler en tant qu’employée dans une exploitation agricole, en particulier dans le secteur de l’arboriculture fruitière mais le maraîchage m’intéresse aussi !

88 Rue du Pont Saint-Martial
87000 Limoges - France
Tél. +33 (5) 05 55 14 90 70
université ouverte 
source de réussites